Le Tuning au Maroc et dans le monde

Le Tuning, ou personnalisation automobile, est l'ensemble des modifications apportées à un véhicule de série afin d'améliorer ses performances ou son style.

Pour les passionnés de l’automobile, le Tuning est un art. L’art de personnaliser son véhicule pour le rendre unique.

L’histoire du tuning

Le Tuning est un dérivé du Custom qui a vu le jour aux États-Unis vers les années 1930. Ce mouvement automobile consiste à personnaliser son véhicule et à réaliser les désirs les plus fous des amateurs, en effectuant un changement radical du véhicule (Hot  Rod). Ensuite, dans les années 50, les courses professionnelles de Hot-Rod et de dragsters font leur apparition, mais ces voitures ainsi transformées sont illégales et déclarées hors-la-loi.

Au Japon le Tuning est développé comme un sport automobile puisque hormis les préparations moteurs, on voit des rabaissements, des carrosseries larges et des appendices aérodynamiques.

Vers 1985, le Tuning traverse l'Atlantique et s'installe en Europe. Son statut est plus une affaire de quotidien et d'embellissement que de vitesse pure sur des circuits arrangés. C'est surtout une histoire de plaisir de modifier et de personnaliser sa voiture que le Tuning apparaît.

Au Maroc, le phénomène n’a jamais pris d’ampleur comme à l’étranger (Est-ce à cause de l’indisponibilité de pièces et de garages spécialisés ou tout simplement le manque de passionnés du domaine ?). Nous croisons tout de même de temps en temps sur nos routes ou sur des événements automobiles quelques jolies préparations principalement sur des bases allemandes ou quelques japonaises et françaises.

 

Ces cinq dernières années, un nouveau style est en pleine expansion mais qui ne concerne que la couleur du véhicule, le Covering. Il s’agit d’un habillage total ou partiel de la voiture via de l’autocollant vinyle. Cette solution a pour avantages de ne pas toucher à la peinture d’origine et de se lâcher sur les couleurs et les motifs.

 

Par contre, il y a un style de Tuning typiquement national qui se fait sur des véhicules utilitaires tels que les mini camionnettes (appelé au Maroc : Honda) ainsi que sur les camions type Canter ou les principales caractéristiques sont de mettre des rajouts exubérants sur les pare-chocs ainsi que l’installation d’une fanfare de lumière. Certes, ce n’est pas du gout de tout le monde, mais les professionnels du transport apprécient.  

 

 

Depuis maintenant plus d'une vingtaine d'années, le Tuning ne concerne plus seulement la préparation moteur ; la recherche se porte aussi sur l'apparence et l'ajout d'équipements et depuis, plusieurs enseignes spécialisées ouvrent leurs portes (à l’étranger) et proposent plusieurs solutions.

Quelques exemples :

  • Kits carrosseries, composés de pare-chocs, aileron, bas de caisse, paupières de phares, etc.
  • ajout de jantes en aluminium, de taille plus grande que celles d'origine,
  • système de freinage retravaillé ou amélioré,
  • sortie d'échappement plus visible et plus audible par des embouts de grandeurs variées,
  • ajout ou changement d'instrumentation (compteurs, manomètres, …),
  • ajout d'accessoires intérieurs, notamment de systèmes multimédia embarqués
  • changement de peinture, ajout de vinyles variés,
  • changement du système audio embarqué, avec rajouts de haut-parleurs,
  • modification avancée du moteur (turbocompresseurs, système d'injection, etc.)

 

LE TUNING A TRAVERS LE MONDE

EN EUROPE

  • Le style Euro-Tuning, n’a en fait rien de particulier qui le caractérise, si ce n’est qu’il s’effectue sur une base européenne. On y retrouve aussi les différentes modifications au moteur, à l’extérieur, aux jantes, etc…

 

  • Le German Look est un Tuning sobre. En effet, les modifications sont légères, et on recherche l’homogénéité. Les bases sont allemandes comme le sous-entend le nom. Les modifications courantes sont : un rabaissement de la garde au sol, des jantes a déports, un désiglage, un intérieur refait mais sans exubérance. Ce style est parfois tellement sobre qu’il ne se remarque presque pas.

 

  • Le Tuning Espagnol est complétement à l’opposé du German Look. Il se pratique (à la base) en Espagne, d’où son nom, mais il commence à traverser les frontières. Les bases sont souvent méconnaissables. En Effet, vraiment tout est revu et on pioche par fois dans les éléments d’un autre modèle. Les peintures y sont très vives et souvent accompagnées de décoration du type « Flamming » ou « Tribal », bien que beaucoup d’autres styles de décorations existent. Les bases sont très souvent aussi élargies, ainsi une 206 pourrait facilement faire 2,20m de large. Une autre particularité, est que les lignes sont très souvent lissées et arrondies.

 

  • Le Tuning Italien est très proche de l’Espagnole et lui reprend toutes ses caractéristiques sauf que chez eux les lignes sont « cassées » et les prises d’air sont souvent très nombreuses. Ce style est tout aussi exubérant que le style Espagnol.

 

AU JAPON,

Il existe de nombreux styles différents, mais ils sont dans leurs grandes majorités voués à une utilisation sportive. Le Tuning au Japon est très associé au sport automobile.

  • Le VIP, ce style de voitures consiste à personnaliser une voiture de luxe japonaise (Lexus GS300 par exemple). Il a notamment été créé par les Yakuzas (Mafia Japonaise). On y ajoute de grosses jantes (souvent 12 ‘’ de largeur), une suspension courte. Le moteur est modifié également. Cela s’apparente à du Dub en quelque sorte mais en version allégée. L’esprit c’est de faire en sorte à ce que le regard ne s’arrête pas sur un détail, donc que le tout reste homogène.

 

  • Les Sleepers, qui signifie « dormeurs » en anglais, consiste à modifier seulement les parties mécaniques de la voiture, le châssis et la liaison au sol (Jantes, pneus, suspensions, barres de renforts…).

 

  • Le JDM qui signifie « Japanese Domestic Market » consiste à préparer une voiture japonaise comme les japonais le font dans leur pays (c’est-à-dire en général de type Sleepers avec un kit carrosserie assez sobre). Par Exemple, on ira retirer le logo « US » pour le remplacer par le logo du modèle au Japon (avec des caractères japonais) et on se fournira uniquement chez le constructeur pour les pièces à modifier.

 

  • Le style Drift vient du sport lui-même, ou le but est de préparer en étant le plus impressionnant possible. Sur la voiture en elle-même, les modifications sont pensées dans le but d’être performant. Le moteur, châssis, aérodynamique y sont souvent modifiés. Mais l’autre aspect qui le différencie du Sleepers, est l’extérieur qui est souvent inondé d’autocollants et de sponsors. La décoration extérieur est souvent mise en miroir entre les deux côtes de la voiture car le changement de sens de lecture du texte peut déséquilibrer l’esthétique suivant le coté visible.

 

  • Le LowRiding Japonais reprend exactement les même modifications que le « vrai » LowRiding, mais sur d’anciennes bases japonaises.

 

  • Le Japan Look représente une voiture avec une préparation très poussée au niveau multimédia. L’audio, la vidéo, les néons sont systématiquement installés sur ce genre de préparation.

 

  • Le style Bososoku peut être apparenté à une préparation de « Jacky ». En effet, les modifications y sont exubérantes et très inesthétiques voir même dangereux (les ailerons, pare-chocs et autres modifications sont surdimensionnées).

 

 

AU STATES,

  • Le Hot Rod, n’est ni plus ni moins que les prémices du Tuning. Ce style s’effectue principalement (voir uniquement) sur les modèles d’entre deux guerres. Par exemple, les Ford 32 et 33 sont très présentes dans ce mouvement. A l’intérieur même de ce mouvement, il existe plusieurs styles comme par exemple, le Rats Road ou on laisse volontairement rouiller l’auto pour lui donner un aspect « Patiné ».

 

  • Le Kustom, avec un K, est la suite du « Hot Rodding » et concerne aussi les véhicules d'après-guerre, jusqu'à 1965. Pour entrer dans cette catégorie, certains puristes exigent toutefois que malgré les modifications, le véhicule soit équipé d'une calandre et de pare-chocs chromés et de pneus à flanc blanc.

 

  • Le Pro-Touring s’effectue sur les anciennes américaines, à savoir les muscles cars. Les modifications moteurs y sont fréquentes, notamment étudiés pour les Drags. Les intérieurs cuirs font parfois leurs apparitions quand la préparation n’est pas uniquement étudiée pour le drag. On retrouve aussi souvent un jeu de jantes 17 à 20’’.

 

  • Le Low-Riding inventé par les Latino-Américains de la côte Est, disposant notamment d’une suspension hydraulique qui leur permet de se lever et de se baisser, et de réaliser des sauts, donnant lieu à des concours se disputant avec des voitures modifiées. Ce style ne s’effectue pas sur n’importe quelle voiture, mais sur des voitures moyenne gamme des années 70 à 90. Les peintures y sont souvent fantaisistes et assez exubérantes. D’ailleurs, le Low-Riding a développé son propre style de décoration : le Paint-Stripping.

 

  • Le Donk Style issu du sud des états unis dont la caractéristique majeures est d’ajouter des jantes et des pneus démesurés sur des modèles de voitures moyenne gamme des années 70 à 90, dotés de peintures fantaisistes. Ce style est apparu en 2004 sur la côte Sud Est des états unis. Il existe d’ailleurs une petite rivalité entre le Low-Riding et le Donk Style, au même titre qu’il existe dans le Rap US entre la East Coast et West Coast.

 

  • Le Dub est une tendance de personnalisation très haut de gamme sur des voitures elles-mêmes haut de gamme (notamment sur Chrysler 300 ou SUV Type Hummer). La caractéristique la plus notable des voitures Dub est des jantes de grande taille. Les équipements intérieurs sont souvent très luxueux (multimédia, vidéo). Le terme « Dub » est en fait une abréviation de « Dubble », et les jantes (qui font partie intégrante de la préparation dans le style Dub) font au moins « Dub Ten Inch » (2 fois 10’’ donc 20’’).

 

  • Le Retro Build est une toute nouvelle tendance qui vient du Sema Show, dont le but est de prendre un muscle car nouvelle génération et de le modifié de façon a lui donner un aspect « Old School ». Le résultat est surprenant.

 

 

Remarques à considérer avant de commenter

  • Les commentaires sur le site reflètent les points de vues des auteurs et non celle du site.
  • Il est interdit d'utiliser des mots offensants Dieu, religion, secte, personne, nationalité ou couleur de peau.
  • Tous les commentaires doivent être en français, arabe ou anglais
  • Interdiction de violence verbale ou injures.
  • Chaque commentaire pour corriger une erreur dans l'article, sera envoyer à l'équipe éditoriale pour correction ou suppression.
  • Les sujets politiques sont interdits.
  • La publicité en commentaire sera automatiquement supprimé.
  • Les commentaires ne sont pas communiqué avec l’équipe d'édition ou de la gestion du site. Pour cela utilisez la page Contactez-nous